Le séjour du prince Carlos -futur Charles Quint- à San Vicente de la Barquera

L’histoire nous apprend qu’il est arrivé dans la ville de Cantabrie le 29 septembre 1517 et qu’il y est resté près de quinze jours à cause d’une maladie.

Lors de son premier voyage en Espagne en 1517, le prince Carlos – futur Charles Quint – eut assez de villes et de villages dans le nord et le centre de l’Espagne. Dans l’un d’entre eux, il s’est arrêté plus de jours que prévu. C’était à San Vicente de la Barquera (Cantabrie). Pourquoi allons-nous dire ensuite?

L’historien Valentín Sainz Díaz raconte que le prince Charles est arrivé à San Vicente la Barquera le 29 septembre 1517, après être parti le même matin de Colombres. C’est ce que dit Vital Laurent dans une chronique à propos de Vicente Diaz: «(Charles) a quitté Colombres pour faire deux longues lieues de très mauvaise et pénible route et arrive à un port de mer appelé San Vicente de la Barquera, où se trouve un beau petit village situé sur le flanc d’une montagne, où les maisons d’un côté atteignent l’eau, et où la plupart des habitants sont des pêcheurs, qui se rendent chaque année dans la mer du Nord pour pêcher le poisson appelé morue. Quand les habitants de San Vicente ont appris que le roi était dans les champs pour se rendre dans son village, la plupart des nobles sont allés à sa rencontre très loin; et quand ils l’ont trouvé, ils sont tous sortis, sont allés l’incliner, puis sont revenus à cheval et l’ont accompagné à son appartement. Puis, entrant dans la ville, les filles l’accompagnèrent avec joie, chantant et répandant la joie, jusqu’à son palais, situé à côté de la ville, dans un monastère de Franciscains, dans le couvent où Dona était également présente. Leonor, soeur de l’empereur et tout. Les dames et les filles de la cour et quelques messieurs et hauts dignitaires. »

C’était le jour de la fête de San Miguel; et qu’il y soit resté – nous dit Vital – dans la résidence préparée au monastère de San Luis des Pères Franciscains, près de la villa, en compagnie de sa sœur Leonor et de divers membres de la Cour qu’il a amenés avec lui.

San Vicente de la Barquera

Un plan frustré

Quel était le plan? Nuit et continuation sur la route de Valladolid le plus tôt possible, où il devait proclamer roi de Castille. Cela aurait été le cas sans une fièvre inopportune qui l’a obligé, toujours selon Sainz Diaz, à rester au moins treize jours à San Vicente de la Barquera. Et il va chez le chroniqueur de l’empereur pour ratifier la durée de ce séjour. Quelques jours pour voir si la situation s’améliorait, mais jusqu’à treize heures, le séjour fut prolongé car loin de s’améliorer, il s’aggravait de jour en jour.

Itinéraire de correspondance

De manière curieuse, ce séjour a été contraint de lancer un courrier spécial afin que la correspondance entre Charles et le régent, le cardinal Cisneros, parvienne aux deux parties rapidement et sans problème; un courrier qui se réunissait pendant ces jours à San Vicente de la Barquera avec le couvent de la Aguilera, près d’Aranda de Duero, où l’attendait Cisneros.

Deja una respuesta

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s