Le dernier voyage de l’empereur Charles Quint

Le 1er février, nous célébrerons la XXI édition de la Route de l’empereur, qui rappelle son transfert de Jarandilla de la Vera au monastère de Yuste

Seulement deux lieues de distance séparent le château des comtes d’Oropesa —l’actuel parador nationel de tourisme Jarandilla de la Vera— du monastère de Yuste. Un peu plus de dix kilomètres. Maintenant, mais le 3 février 1557, ces lieues sont devenues éternelles à l’empereur Charles Quint.

Le dernier voyage

Nous avons déjà dit à l’occasion que l’empereur n’a pas déménagé dans sa résidence finale jusqu’à ce que les dettes impayées avec des serviteurs qui l’ont accompagné à Jarandilla de la Vera soient satisfaites; avec fatigue, entre autres, pour son majordome, Luis Méndez de Quijada, pour lever le montant nécessaire pour se payer mutuellement avant de se lancer dans le dernier voyage. Les chroniques mettent en évidence près d’une centaine de Serveurs flamands, qui sont revenus définitivement en Flandre. Parmi eux, trois nobles qui l’avaient accompagné pour l’occasion: La Chaulx, Roeulx et Hubermont.

Ce fut un adieu plein d’émotion, comme s’en souviendrait Méndez de Quijada, «c’est dommage de voir une compagnie partir après tant d’années». Et non moins émouvante fut la marche de l’escorte des 99 hallebardiers qui y avaient accompagné l’empereur. Quand ils ont été libérés du service, ils ont jeté leurs hallebardes au sol comme un signe qu’ils ne serviraient plus aucun autre seigneur.

Il était trois heures de l’après-midi lorsque la parade nuptiale de l’empereur quitta le château des comtes d’Oropesa de Jarandilla de la Vera. Devant, deux lieues que Charles Quint a voyagé en couchette accompagné d’une parade nuptiale composée d’une cinquantaine de personnes.

Environ deux heures de route, au total, pour entendre vers cinq heures de l’après-midi la sonnerie des cloches du monastère de Yuste en signe de bienvenue. Et à la porte de l’église ouverte, en attendant pour lui, le prieur du monastère et toute la communauté du monastère.

C’était le 3 février 1557.

Et ce samedi 1er février 2020, nous commémorons l’anniversaire avec la 21e édition de la Route de l’empereur.

Souhaitez-vous vous joindre à nous?

Deja una respuesta

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s