L’autre couronnement de l’empereur Charles Quint

Outre Aix-la-Chapelle, Charles Quint a également été couronné à Bologne en 1530, une couronne qui lui a été donnée par le pape Clément VIII

L’empereur Charles Quint a été couronné empereur par le pape Clément VIII à une date importante : 24 février – date de sa naissance – 1530. Un couronnement qui mérite aussi d’être rappelé.

Charles Quint a été couronné empereur par le pape Clément VII en 1530. Plus précisément, le 24 février, jour de son anniversaire. Un couronnement qui a eu lieu après que l’empereur ait passé quelque temps en Italie, où il a été couronné de la couronne de fer de Lombardie. Mais celle qu’il voulait était la couronne impériale portée par Sa Sainteté.

Et cela a eu lieu le 24 février 1530.

Bologne.

Quelques jours avant le couronnement, Clément VII ordonna à l’empereur de séjourner dans le palais de Podestà, à côté de l’église de San Petronio, sur la place du même nom. Les deux étaient si bien connectés qu’ils avaient même une communication directe entre les deux salles afin de pouvoir parler des nombreuses affaires en cours devant eux. Ce qu’ils ont fait jusqu’à ce que le grand jour arrive.

Ce jour-là, le 24 février 1530, les soldats espagnols des Tercios Viejos et les lansquenets allemands ont pris en charge l’ordre sur cette place et que rien ne s’y passait. Et les premiers à y entrer furent Sa Sainteté et son entourage, c’est-à-dire le collège des cardinaux et de nombreux évêques. Puis l’empereur le fit -après avoir mené une défense ardente de la foi catholique et de l’Eglise de Rome- entre deux cardinaux et suivi les meilleurs représentants de la noblesse espagnole et flamande.

Au fait, chacun de ces défilés glamour passait sur un pont en bois décoré de fleurs et de tapisseries qui reliait le palais à l’église. A titre d’anecdote, le pont a cédé à la poussée de la foule rassemblée sur la place une fois que l’empereur l’a franchi. Heureusement, il n’y a pas eu de morts à déplorer.

Quant à la cérémonie elle-même, le cardinal Farnèse l’a oint avec l’huile consacrée, puis il a reçu les symboles de son pouvoir des mains de Sa Sainteté: l’épée, le globe, le sceptre et la couronne impériale. La foule qui a envahi la place a accompagné le son des trompettes et les salves de canons avec le cri «Empire, Empire!», tandis que les Espagnols présents répondaient «Espagne, Espagne»!

Puis il y a eu un défilé que Hoghenberg a laissé derrière lui dans ses impressionnantes gravures où l’on peut voir Clément VIII et l’empereur Charles Quint comme des amis, comme si rien ne s’était jamais passé entre eux. Tout cela entre les tambours et les trompettes.

Par conséquent, un grand jour pour l’empereur Charles Quint.

Anuncio publicitario

Deja una respuesta

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s