…Et Le Cid «est revenu» à Burgos


C’était en avril 1961, et ce jour-là, son protagoniste, Charlton Heston, a gagné l’affection de toute la ville

Cette année marque le cinquantième anniversaire d’un film qui est resté gravé dans la mémoire de nombreux habitants de Burgos, comme l’était le film «El Cid».

Les années 50 sont celles des blockbusters, des films au budget si important – 12 millions de dollars à l’époque, c’est le budget de ce film – que des milliers de figurants peuvent participer à une seule scène. L’un de ces films est El Cid, produit par Samuel Bronston. Pour ce film, il a été conseillé par la principale autorité sur le personnage, Ramón Gómez Pidal. Bien qu’il soit conscient que le scénario contient plusieurs anachronismes et que les éléments légendaires l’emportent sur les éléments historiques, il approuve la vision générale d’El Cid donnée dans le film.

Le film a été réalisé par Anthony Mann, alors marié à Sara Montiel, et mettait en vedette l’un des acteurs hollywoodiens de l’époque : Charlton Heston, dont on dit qu’il a donné l’une des meilleures performances de sa carrière. Et pourtant, la relation avec l’actrice chargée d’incarner Doña Jimena – Sofia Loren – pourrait être décrite comme peu fluide. Rien à voir, bien sûr, avec celui que Rodrigo Díaz de Vivar et sa femme Jimena avaient en réalité.

Charlton Heston. Image: TVE.

Les médias de l’époque rapportent que Charlton Heston est arrivé à Burgos fin avril 1961 en compagnie de sa femme et de sa fille. Une fois sur place – il a logé à l’Hostal El Cid – il a été reçu aux Casas Consistoriales par le maire, Honorato Martín-Cobos, et a visité la cathédrale, où il s’est rendu sur la tombe du personnage qu’il incarnait sur le grand écran et aussi la chapelle du Condestable ; ainsi que la Sola del Cid, d’où il a emporté un sac de terre du lieu comme souvenir, et l’église de Santa Águeda.

Par curiosité, Heston et sa famille ont assisté à un déjeuner au Mesón de los Infantes, où on leur a servi du bouillon de Serrano, des hors-d’œuvre de Castille, de la truite de l’Arlanzón, de l’agneau de lait et du claret local.

SOURCE : La Carregue et élaboration propre

Anuncio publicitario

Deja una respuesta

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s