Un doigt, la preuve du paludisme qui a mis fin à la vie de l’empereur

L’analyse du petit doigt de l’empereur Charles Quint a révélé qu’il était décédé des suites de cette maladie

L’une des grandes énigmes de l’histoire – la mort de l’empereur Charles Quint – a été révélée il y a quelques années grâce à l’expertise et à l’insistance du docteur Julián de Zulueta. Parce que, contrairement à ce que l’on pense souvent, l’empereur n’est pas mort des suites de la goutte, mais du paludisme. Sigue leyendo Un doigt, la preuve du paludisme qui a mis fin à la vie de l’empereur